Aurore

Témoignage de Agnès Bugnon


Tout d’abord, il faut dire qu’Aurore a une passion pour les chevaux. La thérapie équestre était donc une solution idéale pour elle, qui a permis une approche mieux tolérée par elle, selon les remarques qui lui étaient faites.

En fait, quand elle est à cheval, elle est totalement différente, plus à l’écoute de son corps et de la personne qui s’occupe d’elle, mais aussi plus détendu. Il arrivait parfois en fin de leçon qu’elle se couche sur Max ou Joki et qu’elle somnole.

Les séances de thérapie était pour toute la famille un moment de détente. L’ambiance, le rapport privilégié avec les chevaux, mais aussi les discussions parfois sur des points primordiaux, mais toujours dans un climat de confiance, donnaient une envie partagée de s’améliorer et d’aider Aurore.

En montant à cheval, Claire a tout de suite remarquée qu’Aurore avait un important problème de coordination entre les membres inférieurs et supérieurs. Cela nous a permis de comprendre ses nombreuses maladresses à la maison et donc d’en tenir compte dans les choses qu’on lui demandait de faire.

Par une prise en charge adéquate en leçon, elle a totalement pu "guérir" ce problème, car en effet, la monte à cheval nécessite en premier lieu une bonne coordination. On a pu régler le problème tout en douceur, sans qu’elle s’en rende compte par quelques leçons adaptées.

Le cheval a également permis à Aurore de grandir, de se rendre compte qu’il existe un monde réel et un monde de rêve. Elle a également pris conscience qu’il y avait une notion de danger dans la vie, mais surtout le plus important, en voyant qu’elle progressait au fil des leçons, elle a pris confiance en elle, ce qu’elle n’avait pas du tout. Et cela lui a été d’un grand secours pour ses progressions dans la vie de tous les jours.

Elle s’est rendue compte qu’elle n’était pas nulle et qu’elle pouvait aussi comme tous les autres enfants faire un tas de chose au quotidien, qu’il n’y avait pas de limite et qu’il suffisait parfois de parler pour trouver des solutions.

Avant de connaître Claire, Max Joki et Perle, Aurore ne pouvait tout simplement pas parler devant des étrangers, elle était bloquée ou si elle avait un problème en classe par exemple elle n’arrivait pas à poser une question à la maîtresse.

La thérapie a aidé Aurore, mais aussi toute notre famille. En parlant avec Claire durant les leçons des difficultés que je rencontrais, j’ai eu de précieuses explications qui m’ont permis de comprendre ce qu’elle pouvait voir ou ressentir et donc avoir une approche différente et beaucoup plus enrichissante. Claire m’a aidée à voir quand Aurore se jouait de sa "maladie" et quand ce n’était pas le cas. Cette différence primordiale m’a obligé à regarder en face le fait  que je la couvais trop, presque à l’étouffer dans ses progressions.

Le fait de discuter en leçon de thérapie avec Aurore sur le cheval a aussi aidé à passer des conflits, Aurore bloquant beaucoup moins quand elle monte, et moi me sentant plus calme et secourue par la présence de Claire.

Le top pour moi et mes enfants, c’était quand on partait tous les quatre en calèche. Moment serein, ou plus rien ne semble pouvoir arriver. Détente complète, il est arrivé que mes deux enfants s’endorment en route, si profondément qu’il était difficile de les réveiller à la fin de la balade.
En fait, je pense que si Claire et Max,  Joki et Perle n’avait pas aidé Aurore, son frère et moi, nous n’en serions pas là aujourd’hui, presque quatre années plus tard.

Aurore a passé son brevet d’équitation, malgré la pression, elle a su maîtriser ces angoisses.
Elle suit une école publique où elle a des résultats tout à fait corrects. Elle est épanouie malgré les difficultés de la vie et a acquis un esprit combatif qui la suit partout.